Comment choisir un bon fer à souder ?

Le fer à souder est un outillage à main qui fait fondre la soudure (un alliage métallique à bas point de fusion) pour fusionner deux matériaux en utilisant la chaleur appliquée à travers un point concentré. Il est particulièrement pratique pour les artisans tels que les techniciens en électronique, les bijoutiers, les métallurgistes, etc. Étant donné que c’est un outil très utilisé, il se décline dans une variété de tailles et de formes sur le marché.

Toutefois, lors de son achat, il est important de connaître certaines particularités afin de s’emparer du meilleur modèle.

Comment choisir un bon fer à souder ?

Les éléments qui composent le fer à souder

La soudure est un alliage métallique généralement fait d’étain et de plomb, qui est fondu à l’aide d’un fer chaud. Étant composé d’une pointe métallique chauffée et d’une poignée isolée, le chauffage se fait avec un courant électrique. Les fers à souder diffèrent par leurs taille, puissance et leurs caractéristiques. Néanmoins, la plupart des prototypes vendus actuellement sont tous munis d’ une base, d’ un cordon, d’ une poignée, d’ un élément chauffant et d’ une pointe en commun.

Pour la soudure électronique, le type le plus couramment utilisé est la soudure à noyau de colophane sans plomb. Ce type de brasure est généralement constitué d’un alliage étain / cuivre. Vous pouvez également utiliser une soudure à base de colophane au plomb 60/40 (60% étain, 40% plomb), mais elle devient de moins en moins populaire pour des raisons de santé.

Le coût d’une machine à souder dépend du courant qu’elle peut générer. Les métaux plus épais nécessitent généralement plus de courant pour être soudés correctement. Il est donc préférable de porter une attention particulière à l’épaisseur des luminaires ainsi qu’aux métaux de base avec lesquels vous devrez travailler avant de céder pour un modèle en particulier.

Quelle puissance choisir pour un fer à souder ?

La puissance est l’un des facteurs les plus importants à prendre en compte lors du choix d’un fer à souder. La plupart des modèles utilisés dans l’électronique possèdent un voltage allant de 20 et 60 watts. Le fer à souder d’une puissance de 50W est très courant de nos jours car il fournit une chaleur suffisante pour la plupart des projets de soudage sur les cartes de circuits imprimés.

Les professionnels choisissent les fers à souder avec une puissance plus élevée (40W -60W) car ils sont assez puissants pour réaliser de grands volumes de travail. Étant donné que la plupart des stations de soudage sont livrées avec un bouton sur la centrale électrique pour régler la température du fer, il est donc possible de régler la quantité de chaleur sur la pointe . En ce qui concerne les modèles à faible puissance (20W – 30W) ils ne sont pas très intéressants car ils refroidissent rapidement et ont du mal à se réchauffer par la suite.

A titre informatif, il existe 3 types de fers à souder:

  • Le fer à souder électrique
  • Le fer à souder à gaz
  • Le fer à souder à lampe

Comment faire une soudure avec un fer à souder ?

La technique de soudure avec un fer à souder varie d’un projet à l’autre, mais les instructions de base sont les suivantes. Notez par ailleurs que pour garantir votre sécurité, un masque de soudure peut être utile pendant tout le processus.

  • Yorbay Masque de Soudure Automatique DIN 9-13 + 5 Verres de Protection (Foudre Crâne)
    Zone de visualisation : 94 x 43 x 6mm ; Poids : 460 g. Masque de soudage approuvé par les normes FCC. Double filtre, éviter ultraviolets nocifs et le rayonnement infrarouge produit par l'arc, et les dommages de la lumière de soudage pour les yeux. Haute performance des cellules photovoltaïques et de batteries au lithium. La batterie peut être remplacée. Le broyage et le mode de soudage peut être choisi. La sensibilité et le temps de retard peut être réglable.
  • GYS - Masque de Soudage LCD MASTER 11 - Teinte 11 Noir
    Masque de soudage LCD Master 11 Teinte 11 Indispensable à la sécurité, la cagoule optoélectronique Master 11 protège le visage et les yeux du soudeur des UV, des infrarouges et des projections Entièrement automatique, le masque passe de l’état clair à l’état teinté en une fraction de seconde et ce, dès l’amorçage. Livré avec un serre-tête, il libère les mains du soudeur et offre tout le confort nécessaire aux travaux de soudage Champ de vision: 100 x 49 mm Temps de réaction: 0, 5 ms TECHNOLOGIE TRUE COLOR Mma: 10 > 150 A Tig: 10 > 175 A Mig/mag: 10 > 200 A
  1. Tout d’abord, déterminez la bonne température pour votre projet. La température à utiliser dépend des matériaux que vous assemblez et du type de soudure que vous utilisez. En règle générale, la meilleure température à utiliser est celle qui est la plus basse possible tout en étant suffisamment élevée pour faire le travail.
    En d’autres termes, si la température nécessaire pour effectuer le travail est de 370 degrés ou plus, réglez la température à exactement 370. Cela aidera à prolonger la durée de vie de votre outil et à éviter d’endommager ses composants électroniques
  2. Une fois que le fer est chauffé à la température appropriée, le saisir par la poignée d’une main et tenez un morceau de soudure dans l’autre main. Garder le fer chaud à l’endroit où les deux extrémités métalliques se lient afin qu’ils puissent se chauffer
  3. Ensuite, il faut maintenir quelques secondes la soudure aux composants chauffés. Au fur et à mesure qu’elle fond, elle s’écroulera dans les espaces qu’elle doit combler
  4. Laisser refroidir la soudure en ne touchant à rien. Cela se fera tout seul et ne devrait pas prendre plus de quelques secondes
  5. Vérifier la qualité du joint à souder. Une bonne connexion apparaîtra lisse, uniforme et brillante.
    Il convient de s’assurer qu’il n’y a pas d’espaces problématiques entre les composants ou des globes de soudure en excès